top of page
Le Voyage  du Pèlerin.

 

Cet ouvrage est un célèbre  roman allégorique  publié en 1678. John B. le rédigea cet ouvrage en 1675, alors qu'il était emprisonné car il fur parmi qui  les personnes coupables d'avoir organisé des réunions bibliques non autorisées et sans supervision de l'église d'Etat. Une deuxième édition, complétée par quelques ajouts  après sa libération, vit le jour en 1679.

La seconde partie de l'œuvre, quant à elle, ne fut publiée qu'en 1684.

Le Voyage du pèlerin est considéré comme un grand classique de la littérature anglaise, et a été traduit dans plus de cent langues différentes.

Le récit rapporte les aventures de Christian (mot signifiant aussi "chrétien" en anglais), un homme ordinaire tâchant de se frayer un chemin depuis la "Cité de la destruction" jusqu'à la "Cité céleste" de Sion.

 

 

Extrait biographique :

Après ses nombreux conflits spirituels intérieurs et plusieurs années de doute, John Bunyan (1628-1688) rejoint la congrégation baptiste de l’église Saint Jean de Bedford en 1653. Cette communauté croyait au droit de chaque congrégation à suivre sa propre politique religieuse. En 1655, il s’établit à Bedford et est nommé diacre par le charismatique meneur de cette congrégation, le pasteur John Gifford, peu avant la mort de celui-ci. L’influence de Gifford sur John Bunyan et son œuvre ultérieure est indéniable. Peu de temps après son arrivée à Bedford, sa première femme décède, laissant John seul avec ses quatre enfants. Ses années de doute et de lutte spirituelle interne et son cheminement qui l’amène vers la foi lui permettent d’écrire quelques années plus tard l’allégorie "le voyage du pèlerin" sur base de sa propre expérience spirituelle... Bunyan lui semble plutôt percevoir son talent pour la prédication comme un don de Dieu qu’il se doit d’exploiter à la gloire de Celui-ci... En 1657 il est formellement désigné par sa congrégation comme prêcheur attitré. John Bunyan assume pleinement sa fonction tandis que ses détracteurs se font plus nombreux et qu’un premier avertissement sous forme d’une inculpation qui semble être restée sans suite, lui est adressé...

Cela abotuira plus tard à12 ans d'emprisonnement (1660-1672)...

Le Voyage du Pèlerin.

bottom of page