top of page

L'ETERNEL : DIEU NOTRE PÈRE.

Dernière mise à jour : 18 nov. 2021

LES ATTRIBUTS DE "YAHWÉ"

La Bible, par l'enseignement de notre Maître et Seigneur Jésus Christ, nous révèle l'un des deux piliers fondamentaux pour maintenir le noble contact avec notre Dieu : Il s'agit de la prière sans cesse (Marc 14v.38 et Luc 18v1). Ainsi, nous allons traiter de l'un des principaux termes qu'on trouve dans les déclarations doctrinales de Jésus Christ à propos de la prière biblique (Matthieu 6v.9-13) : Il s'agit du mot «PÈRE» : le principal mot de la première phrase de ce texte.


Questions :

- En quoi «la personne du Père» est-elle importante quand il s'agit de l’Eternel notre Dieu ?

- Comment devrions-nous assimiler cette disposition «Paternelle», lorsqu'il s’agit de prier Dieu ?


Deux prophètes : Esaie, fils d'Amots et Jean, fils de Zébédée

- Esaïe est celui qui convia les disciples, de l’assemblée d’Israël, à prendre conscience que l’Eternel Dieu était, par sa Parole invisible, le merveilleux Dieu Créateur de l’Humanité, son Auteur originel,

et par conséquent le Père Créateur de l’être humain (Esaïe 64v.7).

- Jean indiqua qu’en la Parole de Dieu faite chair [ou Jésus Christ], l’Eternel avait révélé Sa volonté de réconcilier l’Humanité avec Lui-même. Cela signifie que Dieu s’était manifesté comme l’Auteur originel du Salut pour l’Humanité déchue ; et par conséquent le Père Rédempteur de tout être humain dûment régénéré par Sa grâce ( Jean 1v.12-14).


Le prophète messianique : Jésus Christ, Fils de Dieu.

En lisant Matthieu 6v.9-13 ; nous prenons conscience qu'au travers du mot 'Père', le Seigneur Jésus Christ nous convie, par le fait d'invoquer l’Eternel Dieu, à découvrir une Attitude du Coeur (ou une Dimension Spirituelle et Biblique) dans laquelle nous devrions sereinement nous ‘installer’.

Mais en quoi consiste cette attitude (ou cette dimension) ?

En nous demandant d’invoquer l’Eternel Dieu, avec la conviction profonde qu'il est «Notre Père» ;

le ‘Rabbouni’ Jésus nous apprend à intégrer la véritable harmonie entre tout ce que nous croyons dans nos cœurs et tout ce que nous confessons de nos lèvres, à propos de tous les attributs bienfaisants de Notre Créateur et de Notre Rédempteur. Tout ceci consiste à expérimenter et à exprimer les avantages élémentaires de notre appartenance et de notre dépendance à Son égard. C’est ici qu’avec exaltation, nous contemplons aussi bien la grandeur de la Création originelle de l’Humanité, que de sa réelle Rédemption en la Parole-Christ.

Cette Dimension Spirituelle et Biblique, dans laquelle nous devrions donc nous ‘installer’, est appelée « la LOUANGE ». Voilà pourquoi, il ne faudrait surtout pas qu’il y ait la moindre confusion sur sa compréhension ; car cette louange n’est pas synonyme des retentissements de nos instruments et de nos chants lors de nos assemblées. Nous ne pouvons effectivement pas conclure que le simple fait, de réciter et de chanter des nombreux psaumes, soit une certitude de ‘s’installer' dans cette merveilleuse attitude du coeur ou cette dimension spirituelle biblique.

En conformité avec tout ce que nous venons d’évoquer, la Louange des fidèles disciples consisterait donc à considérer et à proclamer tout ce que l’Eternel Dieu [en tant que Père Créateur & Rédempteur] représenterait particulièrement pour nous, lors de chacune de nos situations à vivre :

Protecteur, Miséricordieux, Consolateur, Juste juge, Conquérant, Pourvoyeur, Guérisseur…


Enfin, voyons pourquoi le Seigneur Jésus Christ convie par ailleurs ses disciples à concilier le mot ‘Notre Père’ au mot ‘Cieux’ ; car il est écrit : «... Notre Père qui est dans les Cieux… ». Nous apprenons, par l’enseignement de Jésus le Christ, que dans ‘la sphère dite spirituelle’, le seul à être ‘Notre Père’ : c’est l’Eternel Dieu, le Créateur et le Rédempteur.

Sur ce point, nous ne pouvons qu’attirer notre attention sur toute forme de revendication humaine concernant la paternité (ou la maternité) dite ‘spirituelle’. Car, même si des hommes et femmes peuvent être utilisés par le Seigneur afin que plusieurs personnes viennent à Le connaître ou commencent leur exercice ministériel (c'est ici qu'on peut admettre la notion de père dans la foi ou de père dans le ministère) ; mais tout cela ne modifie en rien que nous ayons tous le seul et même Père spirituel ; selon qu’il est admirablement écrit : - «…Elle [la Parole faite chair] a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, non du sang… ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu… » Jean 1v.12,13

- « N’appelez personne sur la Terre, votre père [spirituel] ; car un seul est votre Père [spirituel], Celui qui est dans les cieuxMatthieu 23v.9



Comments


bottom of page